Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Dreaming bees in america

Quatre mois aux Etats-Unis, ça se partage...

Posted on by Fofo et Nico

Nous arrivons à Montréal en fin d'après-midi. C'est la dernière ville que nous allons réellement découvrir ! Après nous repartirons à New York. Nous logeons dans un petit hôtel, le celebrities, non loin du vieux port. Nous décidons de sortir dans le quartier devant lequel on est passés en arrivant, aux abords de la rue sainte Catherine. C'est très vivant et très agréable. C'est en fait un quartier appelé « le village gai ». Il fait beau mais cependant encore assez froid. Ça nous fait drôle aussi de retrouver le français, ça fait du bien !

Nous avons durant ces quelques jours visité le vieux port. C'est un endroit vraiment magnifique, et on n'avait pas tellement vu ça depuis le début de notre voyage. Une vieille ville avec beaucoup de charme. Nous l'avons fait de jour et de nuit, les deux réservent leurs surprises ! De la place Jacques Cartier, avec ses petits restaurants et ses animations, sa « rue des artistes », à la promenade au bord de l'eau. Il y a eu aussi la basilique Notre-Dame, sur une place très majestueuse. Montréal est appelée « la ville aux cent clochers » et c'est vrai qu'il y a énormément de petites églises, chapelles etc... C'est juste dommage pour le vieux port qu'il ne soit pas plus piéton, en effet, on s'y trompe, et ça rend les automobilistes peu aimables d'ailleurs. Nous avons malgré tout beaucoup aimé cet endroit, offrant de nombreuses petites attractions pour les touristes. Des magasins de produits à base de sirop d'érable (j'étais heureuse !!), des restaurants à poutine en veux-tu en voilà. Nous y avons goûté une spécialité d'ailleurs : la queue de castor. C'est une « pâtisserie », je mets entre guillemets car pour moi ça dépasse le stade de la pâtisserie, m'enfin. Imaginez une pâte entre la pâte feuilletée et le beignet, plate, de 15 centimètres de diamètre, sur laquelle on étale du nutella, une couche d'un bon centimètre, une autre couche de beurre de cacahuète, et des smarties. Il y en a différentes sortes, c'est un exemple. C'était délicieux, mais plus lourd, on ne peut pas !

Montréal
Montréal
Montréal
Montréal

On a également visité le quartier des spectacles. On y est passés en fin d'après-midi, début de soirée. Il y a beaucoup de cinémas, de théâtres, comme son nom l'indique. Mais aussi de bars, de restaurants... Montréal a l'air d'être une ville assez libérée. Dans ces rues, les cigarettes sentent bizarres si vous voyez ce que je veux dire. Il y a beaucoup de musiciens de rue, c'est très agréable. Une ambiance très curieuse, vraiment. On se sent en totale sécurité malgré tout, ce qui est assez impressionnant.

Une journée, nous sommes allés plus au nord. On était invités à déjeuner chez mon cousin Eliott, dans le quartier du plateau. C'est un quartier résidentiel avec beaucoup de petits restaurants, bar etc... Ce sont des maisons ou des petits immeubles où l'escalier extérieur permet à chacun de rejoindre son chez-lui directement. De là, nous sommes allés au Mont-Royal. C'est un grand parc sur une colline, en gros. Très bien pour se promener ! Il y a un belvédère qui offre une vue splendide sur la ville. Après quelques bonnes heures, de marche, ce jour-là, nous sommes allés au restaurant « La Banquise », connu pour produire les meilleures poutines de la ville. La poutine, c'est l'autre spécialité que nous avons voulu goûter. Ce sont des frites avec du fromage et engloutis sous une sorte de sauce à la viande. On peut également y rajouter tous les ingrédients que nous jugeons bon : de la saucisse, du steak etc... Encore une fois, c'était très bon. Mais franchement, je défie quiconque d'arriver à manger ça et une queue de castor dans la même journée !

Montréal
Montréal

Nous nous sommes également rendus du côté du parc olympique. Cela donne un grand complexe avec un centre sportif, le stade de soccer non loin, et puis ils ont créé ce qu'on appelle un biodôme. C'était génial ! C'est une immense sphère répartie en plusieurs « quartiers » où chacun recrée un climat terrestre. Il y avait la forêt tropicale, les laurentides (autour du St-Laurent au Canada) et le climat sub-polaire. Dans ce dernier, on était derrière des vitres et on pouvait admirer des pingouins, des oiseaux etc... Qu'est ce que c'est drôle les pingouins au passage ! Dans les laurentides, on a pu admirer surtout des oiseaux, et une loutre qui faisait un peu son show. Mais le mieux, c'était la forêt tropicale. Là, nous étions vraiment au coeur, sans vitre, avec la température qui va avec. Et nous cherchions les animaux autour de nous, il y avait des singes, de magnifiques oiseaux, et même des caïmans en contre-bas cette fois. Cela avait un côté vraiment magique et nous avons adoré cette sortie.

Montréal
Montréal
Montréal
Montréal
Montréal
Montréal
Montréal

Globalement, nous avons beaucoup apprécié Montréal, il y a beaucoup de choses à voir et à faire, ce n'est pas trop grand. Les gens y sont agréables. Nous sommes à New York, cela fait bizarre de revenir au point de départ, ça sent vraiment la fin...

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Après un trajet de tout de même 3H30, nous arrivons dans la capitale canadienne. Ottawa est une ville que l'on connait peu par rapport à Toronto, Montréal ou Québec. Ces deux jours ici vont nous permettre de vérifier si la cité des ottaviens vaut le coup ! Nous avons la chance d'être hébergés dans un hôtel situé à quelques pas du centre-ville. Chance? C'est peut-être un bien grand mot, les propriétaires de l'hôtel ont essayé de nous faire payer une deuxième fois le séjour alors que le montant a été réglé depuis novembre dernier. Erreur ou tentative de gruger, on n'est toujours pas sûrs à 100%. Nous n'avons subi pratiquement aucune tuile depuis le début du voyage, il fallait bien que quelques embûches apparaissent pour la fin !

Pour notre première journée à Ottawa, on remonte le centre-ville par la O'Connor St afin de rejoindre les bords de la rivière des Outaouais située tout en haut de la cité. On remarque l'association de constructions anciennes plaisantes, avec notamment de nombreux édifices religieux, et de grandes tours ultra-modernes, quartiers généraux des plus grandes marques canadiennes et internationales. Il ne pleut pas mais le temps n'est pas au beau fixe avec beaucoup de nuages et du vent canadien bien froid.

Nous arrivons ensuite au Major's Hill Park. Sans être extraordinaire, il nous permet surtout d'admirer une vue d'ensemble d'Ottawa. Comme dans bien d'autres endroits ici, on y retrouve des statues commémoratives sur la guerre de 1812 entre les britanniques et les américains où le Canada n'était alors qu'une colonie anglaise. D'autres œuvres représentent, elles, des scènes de vie ou les histoires heureuses ou malheureuses des « héros » de la ville comme celle de Terry Fox. À 21 ans, ce jeune homme ne disposant que d'une seule jambe valide a entrepris un Marathon de l’espoir de 143 jours, afin de recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer, maladie à laquelle il succombera peu de temps après. Chaque année dans plus de 50 pays différents, des millions de personnes participent à la journée « Terry Fox » pour récolter, à leur tour, des fonds pour cette lutte.

Par la suite, nous empruntons l'Alexandria Bridge afin de traverser la rivière des Outaouais et rejoindre la ville de Gatineau. Nous voilà arrivés au Québec ! On retrouve la langue française sur les panneaux, les restaurants et les bâtiments, ça nous rappelle que la fin est proche. On ne s'attarde pas trop car on reviendra le lendemain afin de visiter le musée des civilisations, on déjeune dans un centre commercial et on repart.

Nous revenons à Ottawa par le côté Est et le quartier du « Rideau ». Malgré la pluie qui fasse son apparition, on trouve tout de même ce quartier très agréable, ce qui est bon signe. Comme dans le reste de la ville, on y trouve de anciennes grandes bâtisses comme le magnifique château Laurier. De plus, on peut s'engouffrer dans des petites ruelles pavés et marcher le long du « Rideau canal », cet endroit a beaucoup de charme. Un petit détour par l'énorme centre commercial du quartier et on file se mettre au sec à l'hôtel, on ferme les rideaux pour aujourd'hui !

Ottawa
Ottawa
Ottawa

C'est déjà notre deuxième et dernière journée dans la ville mais, bonne nouvelle, le soleil est au rendez-vous ! On se dirige en début d'après-midi vers la colline du Parlement ou siège le parlement canadien depuis 1876. On s'arrête avec Fofo sur l'une des petites places qui entourent le parlement. C'est très majestueux et assez patriotique avec des drapeaux dans tout les sens. Avec un soleil comme celui-ci, on peut facilement passer une bonne heure rien qu'en profitant des abords du parlement. Ensuite, comme la veille, on traverse l'Alexandria Bridge pour rejoindre la musée des civilisations, le plus visité et populaire du pays. De plus, on a la bonne surprise de voir qu'il est gratuit de 16h à 20h le jeudi : parfait ! Ce musée sur l'histoire humaine du Canada présente notamment des expositions sur les premiers peuples. Comme on ne pouvait pas tout faire, on a décidé avec Fofo de s'intéresser à la population vaudou. Aujourd'hui, une communauté existe au Canada et tente de mettre leur croyance au devant de la scène. L'exposition est bien construite avec un riche assortiment de vidéos, d'œuvres et d'explications sur les pratiques vaudou. Sur l'une des vidéos, on voit des gens « possédés » gesticuler dans tout les sens lors de rites religieux, c'est assez impressionnant ! Difficile de se remettre à fond sur une autre civilisation, on parcourt assez rapidement le reste des expositions.

Au final, Ottawa aura été une belle surprise notamment grâce à 3 endroits que l'on a particulièrement apprécié : le quartier du « Rideau », le musée des civilisations et la colline du parlement. La prochaine escale nous amènent chez nos amis québécois et la belle Montréal, dernière « réelle » étape de ce beau voyage !

Ottawa
Ottawa
Ottawa
Ottawa

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Nous arrivons à Toronto en début d'après-midi. Nous sommes attendus par Esmé, chez qui nous allons loger pendant notre séjour. Après avoir mangé un morceau, on se rend à son appartement, qu'elle partage avec son ami Gaël. Nous ressortons aussitôt faire une longue promenade dans High Park, le plus grand parc de la ville, qui n'est pas très loin. Le printemps commence tout doucement à pointer son nez, mais il le fait avec prudence ! On va jusqu'à la plage avec une belle vue sur le lac. Le soir, nous mangeons tranquillement à l'appartement.

Toronto
Toronto

Le jeudi, Esmé et Gaël travaillent. Nous nous préparons une salade pour le midi puis on sort. On prend le métro jusqu'à Cristie. On traverse alors Koreatown, moins marqué que les Chinatown qu'on a pu faire par le passé. On continue toujours sur la rue Bloor en passant par le Bata shoe Museum, jusqu'au Royal Ontario Museum (ROM). Là, on nous dit que le musée est vraiment grand et qu'il vaudrait mieux qu'on y revienne un matin pour y prendre toute la journée. On est un peu surpris mais on accepte le conseil avec reconnaissance ! On reviendra le lundi. On se balade donc dans les environs du musée, puis dans le Queen's park. Cela fait partie du centre-ville mais ce n'est pas encore le « financial district », le coeur économique. On passe ensuite près de l'université de Toronto, qui a l'air immense, un vrai beau campus ! Puis on arrive à Little Italy. Toronto est nettement divisé en quartiers. D'ailleurs Esmé nous a dit que chaque quartier avait son site internet. Afin de boucler notre petit tour, on remonte jusqu'à Cristie, où on avait repéré un Tim Hortons, le Starbucks canadien présent à chaque coin de rue... On déguste un petit en-cas dans le Cristie Park puis nous rentrons. A noter que les transports sont hors de prix à Toronto, la vie en général semble très chère. Et on remarque une deuxième chose étonnante par rapport aux USA, et à laquelle on ne s'attendait pas : les Canadiens jettent tout par terre, c'est beaucoup plus sale que chez leurs voisins, surprenant...

Toronto
TorontoToronto

Le vendredi, Esmé est en congé et on décide de faire une grosse sortie tous les trois. On prend le métro jusqu'à l'entrée du financial district. On passe devant la mairie, notamment, en formes d'arcs de cercle, et qui symbolise la ville de Toronto. On se balade ensuite en découvrant de beaux immeubles, c'est assez raffiné comme ville. Et puis on découvre la vie « intérieure de Toronto » : à l'intérieur des buildings et sous la ville, dans les souterrains, c'est une vraie vie parallèle. Les habitants du centre-ville peuvent vivre tout l'hiver sans mettre le nez à l'air libre ! On passe également dans la rue commerçante de la ville, où passe le fameux tram 501. Puis on va jusqu'à la CN Tower, la plus grande tour de Toronto avec un design bien particulier, et le Rogers Center. C'est un stade de baseball, le premier au monde à avoir disposé d'un toit rétractable. Il forme un dôme blanc assez majestueux. On passe ensuite, pour ne pas faire de jaloux, par le stade de basket / hockey. Il commence à pleuvoir, mais on ne se décourage pas, et on marche jusqu'au St Lawrence Market. C'est un très grand marché couvert, sur plusieurs étages, où il règne une ambiance bien particulière. On va au sous-sol, où c'est un peu la « food court » et on mange grec pour la première fois. Un bon dessert là-dessus et on est repartis. On a fait un grand tour à ce moment-là et la fatigue commence à se faire sentir. Il est déjà le milieu de l'après-midi ! On revient vers le financial district et on visite le « times square » de Toronto : le Dundas square. C'est illuminé, sympathique, mais ce n'est pas Times Square... Nous faisons un petit tour dans le grand centre commercial de Toronto, assez immense. Et on décide pour finir de passer par le quartier gay de la ville, qui semble être assez animé, plein de jolies petites terrasses. C'est l'heure du retour après cette bonne journée de marche ! Le soir, c'est Esmé qui régale et on regarde un petit film.

TorontoToronto
TorontoToronto
TorontoToronto

Le lendemain, on fait un bon petit-déjeuner préparé par nos super cuistots ! Puis on part avec un pique-nique. Gaël travaille de nouveau, c'est le lot de la restauration ! On décide avec Esmé d'aller prendre le tram 501, à priori l'un des plus beaux du monde. Il est en effet agréable d'autant plus qu'on a la chance d'avoir des places assises. On se rend au port de Toronto, où l'on désire prendre le ferry pour la Toronto Island. Il fait très froid ce jour-là. Arrivés sur l'île, on pique-nique en profitant d'une vue magnifique sur Toronto. C'est vraiment très agréable ! On passe ensuite par le « parking à bateau » où on voit beaucoup de mini-maisons à flotteurs. On découvre ensuite cette île où les habitants de Toronto viennent se divertir l'été. Il y a un parc d'attractions, mais qui n'est pas encore ouvert, la plage, de belles balades... C'est aussi une île où l'on vit : il y a une école, et des habitations très bizarres... Et puis un petit phare avec beaucoup de charme. On reprend le ferry en fin d'après-midi. On marche alors jusqu'au Distillery District. C'est un vieux quartier que la ville souhaite garder intact. Il est en majorité piéton, et les magasins ou les restaurant « de chaîne » sont interdits. Il est très mignon mais assez à l'écart de tout le reste. Les bâtiments sont faits de briques rouges. On prend un goûter dans un petit café à la fois pittoresque et un peu orienté art. La clientèle va très bien avec le décor. On rentre ensuite à l'appartement où une fois de plus on mange très bien, et on fait une soirée jeux.

TorontoToronto
Toronto
TorontoToronto

Le dimanche, c'est assez calme ! On ne sort qu'en fin d'après-midi, avec Esmé et Gaël qui ne travaille pas ce jour-là. Nous visitons le Kensington market : un quartier un peu hipie, avec beaucoup de petites épiceries, de cafés rigolos etc... Ca ne donne pas toujours envie, mais le tout a vraiment du charme. On arrive ensuite dans Little Italy, où l'on veut choisir un resto. Nous l'avons finalement choisi à la couleur des nappes, des carrés rouges et blancs, ça nous a fait bonne impression. C'était un restaurant vraiment sympa, très cosi. Un mélange de vieux et de moderne, ainsi il n'y a pas de cheminée, mais une télé qui diffuse un feu de cheminée ! On a en plus très bien mangé.

Toronto
Toronto
Toronto

Le lundi, c'est notre dernier jour de visite à Toronto. Nous sortons tous les deux juste après le déjeuner pour aller au ROM. Sur les conseils d'Esmé, nous faisons en premier l'expo sur les premières civilisations, les indiens en somme. On y apprend beaucoup de choses et les objets exposés sont vraiment magnifiques. Le musée met un point d'honneur à montrer que les indiens ne sont pas une civilisation passée que l'on aurait exterminée, mais une civilisation qui a évolué et qui s'est mêlée avec les nouveaux arrivants. Le reste du musée est consacré aux autres civilisations : la canadienne (qui est assez vide il faut le reconnaître), les civilisations antiques, asiatiques, européennes. Et puis il y a un étage sur la biodiversité, les animaux etc... Un peu de tout quoi, comme les américains aiment faire. C'est vrai qu'il est très grand, et on n'a pas pu tout faire ! On se promène ensuite durant deux petites heures puis nous rentrons à l'appartement. Ce dernier est situé au passage dans le West Bloor Village, un quartier très vivant avec du charme.

Le mardi matin, c'est déjà le départ, direction Ottawa. C'était un séjour très sympathique, dans une ville qui nous a positivement surpris ! Et nous remercions beaucoup Esmé et Gaël de nous avoir accueillis comme ils l'ont fait !

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Ce n'est qu'un au revoir USA ! Pour notre « premier » départ des États-Unis (une escale est prévue à New-York avant de rallier la France), on passe toute la nuit dans le bus pour rejoindre notre première destination canadienne : Niagara Falls ! Les chutes du Niagara sont, parait-il, bien plus spectaculaires de ce côté des lacs Erié et Ontario.

Notre trajet en bus a été assez chaotique. Le chauffeur, un peu dingue sur les bords, a régulièrement menacé de virer les 10 pauvres passagers au moindre petit bruit qu'il entendait. Cela gênait sa conduite vous comprenez ! Chuchoter au téléphone, c'était prendre le risque d'être déposé à la prochaine aire de repos. Son bus comportait une petite caméra de surveillance alors Monsieur faisait le malin vous comprenez...Bref, notre passage à la douane canadienne, lui, a eu lieu sans encombres. Ça change des USA et des interrogatoires à rallonge! On vérifie très rapidement le côté bien plus « accueillant » des canadiens :

  • Vous êtes donc Français...vous possédez des armes à feu?

  • Non

  • Bien, vous pouvez y allez alors !

En revanche, une mauvaise surprise nous attendait lors notre escale à Toronto, la dernière avant de rejoindre Niagara Falls. Après une nuit complète de bus et 3H d'attente dans la station Greyhound, vous imaginez aisément qu'à ce moment-là précis, on est assez impatients de rapidement rejoindre notre destination finale, notre hôtel et notre lit ! Le problème c'est qu'au moment de monter dans le bus, on nous indique que c'est complet ! Pourtant, nos billets indiquent que nous sommes les premiers à avoir réservé ce trajet et que nous sommes donc PRIORITAIRES ! Pas grave, c'est complet on vous a dit! Les talents forts prononcés de notre compagnie de bus en termes d'organisation nous amènent donc à acheter un autre ticket sur place afin de prendre le prochain trajet !

Enfin arrivés à notre hôtel, on découvre un hôtel agréable et un couple de gérants sympathiques qui nous conseillent les bons plans de la ville. Avant de découvrir tout cela, on s'offre un copieux déjeuner dans un Ihop! C'est bon mais très cher ! D'une manière générale et comme beaucoup de villes touristiques, Niagara Falls c'est très cher même pour les produits de tous les jours (le paquet de nouilles chinoises à 3$). On se dirige ensuite vers les fameuses chutes ! On les trouve plus facilement et plus rapidement que prévu. Contrairement à ce qu'on pensait, les chutes ne se trouvent pas en pleine nature. Il suffit de traverser le centre-ville pour les apercevoir 200 mètres plus loin. C'est d'ailleurs un peu décevant. On se sait pas trop si c'est le site qui a été mal préservé ou si c'est nous qui avions une vision faussée des lieux. Peu importe, cet endroit nous semble trop adapté à l'afflux touristique. Il est possible de voir les chutes de très près c'est sûr mais les constructions tout autour désacralisent quand même grandement cet endroit censé être « magique » ! Cela ne nous empêche pas d'effectuer une longue balade le long des chutes, mais vraiment on s'attendait à beaucoup mieux !

Niagara Falls
Niagara Falls
Niagara Falls

Comme cela reste l'attraction principale de la ville et qu'il n'y a pas non plus 1000 autres choses à découvrir, on organise notre séjour autrement. Le centre-ville possède un certain nombre d'attractions qui divertissent les touristes tout au long de l'année (ex : le musée du Guiness des records, la maison de Frankenstein etc). Pour le reste de notre séjour, on décide donc de passer du temps dans les boutiques à souvenir, les cafés et les lieux d'attractions. On découvre notamment le Starbucks canadien : le Tim Hortons. On le trouve encore meilleur et surtout moins cher que son équivalent américain ! Devant un cappucino et un donut, les heures filent très rapidement !

Puis, on se fait une petite partie de mini-golf au milieu des dinosaures ! On gagne une partie chacun, le soleil est pour une fois au rendez-vous, une très belle journée !

On avait espoir d'en prendre plein les yeux ici, on repart finalement un peu déçus de ce séjour. Il paraît que cette ville est considérée comme la « petite Vegas », on se dit que décidément il en paraît des choses à Niagara Falls...qui ne se vérifient pas forcément !

Prochaine étape, Toronto !!!

Niagara Falls

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Nous arrivons à l'aéroport de Chicago au petit matin, en ayant assez peu dormi. Trouver la station de métro ne fut pas chose facile. Puis on s'est endormis dedans et on a loupé notre arrêt... La suite de la journée sera donc surtout du repos ! Nous découvrons notre auberge, la Chicago Getaway Hostel (assez connue), et elle est vraiment très sympa. Elle propose des activités, de nombreux services, elle est toujours propre et il y a une vraie convivialité.

Le premier soir, nous décidons de sortir dans un restaurant italien. On s'est régalés !

Le lendemain, c'est dimanche. Le matin, on fait des courses car on bénéficie d'une cuisine à l'auberge, on va donc en profiter ! On s'aperçoit assez vite que la vie a l'air bien plus chère à Chicago, il y a une vraie différence selon les états ! L'après-midi, on choisit de découvrir le quartier alentours de notre auberge, celui du Lincoln Park. C'est un quartier assez vivant, avec beaucoup de bars et de restaurants. Et le Lincoln Park est très calme, très apaisant. On s'y promène, puis on marche le long du lac Michigan et de sa plage. On passe également par le Lincoln park zoo, qui est au milieu du parc et gratuit. Quelle honte ! Je ne suis pas une fanatique du combat pour le bien-être des animaux, mais là franchement... Ca nous a choqués. De bien petits espaces, des animaux en aucun cas protégés du public... On a espéré que les animaux qui étaient là étaient seulement de passage avant de retourner dans leur « vrai zoo », mais on a des doutes.

Le soir, après avoir profité du repas offert par l'auberge, nous sortons dans l'un des bars de notre quartier que l'on nous a conseillé. C'est un bar plutôt rock, le serveur était vraiment amical, une petite ambiance très conviviale ! On peut échanger deux trois mots avec les « habitués » du dimanche soir, ça nous fait un peu parler anglais.

Chicago
Chicago
Chicago

Lundi, c'est la grosse journée ! On décide de marcher jusqu'au quartier du Loop, cela fait une heure et demi tout de même ! On admire longtemps le passage de la Chicago River; un endroit que je trouve très majestueux, qui marque un peu l'entrée du Loop. On se dirige droit vers la Willis Tower, la plus grande tour des Etats-Unis. On peut y monter au 103ème étage. En haut, on a une vue à 360°, à 50 miles à la ronde. C'est magnifique. Il y a également de petites « encoches » dans lesquelles on peut se glisser, et où le sol est en verre. Une véritable épreuve pour moi et mon vertige ! On se promène ensuite dans le Loop, on admire ses grands buildings et son architecture assez classe. Il y a de nombreuses oeuvres d'art de type sculptures dans les rues. Le tout nous fait penser au Financial District de New York, mais en plus calme bien sûr. Direction ensuite le Millenium Park et sa fameuse « goutte » ou « cacahuète », dans laquelle on aperçoit notre reflet et qui est vraiment curieuse. Il y a également la Crowne Fountain, une fontaine avec des reflets à la limite « effets spéciaux », c'est très joli. Puis on rentre à notre auberge, en métro cette fois.

Le soir, on sort avec les gens de l'auberge dans un bar qui offre un concert de blues, l'entrée est gratuite pour nous. Les musiciens étaient plutôt bons à notre goût et ont mis une bonne ambiance. Pour faire connaissance, en revanche, impossible vu le bruit, mais on a passé un réel bon moment. En rentrant, on s'est perdus. Le miracle étant qu'on était censés avoir 10 minutes de marche, un chemin qu'on avait déjà fait la veille, mais on a réussi à repasser deux fois devant le bar et à mettre en tout une demi-heure.

Chicago
Chicago
Chicago

Le mardi, Nico a décidé de faire un de ses dossiers de candidature pour l'année prochaine (si ça vous paraît hors-sujet, à nous aussi parfois un peu mais il faut bien y penser !) et ce fut long... Moi j'ai skypé de-ci de-là. En fin d'après-midi, on sort manger un hot-dog Chicago Style, la spécialité de Chicago. C'est vrai que c'est un hot-dog particulier, et vraiment délicieux ! Puis on se dirige vers le Wrigley Field, le stade de baseball le plus mythique des Etats-Unis. On a des places pour un match, un derby en plus ! On est assis tout en haut, au dernier rang, et on a le vent dans le dos. On a donc rapidement très froid. Mais on essaye de profiter de l'ambiance du stade. On est restés une heure. Ce sport, ce n'est vraiment pas notre truc. Et puis c'est vraiment curieux, le stade n'est jamais plein, même si toutes les places sont vendues, car la moitié des spectateurs sont en fait dans les sous-sols en train de manger, de boire, de faire du shopping, c'est une autre culture. Mais on a apprécié de découvrir tout ça !

Chicago
Chicago

Mercredi, on voulait sortir dans un parc le matin mais il pleut et il y a de l'orage. Première fois qu'on est vraiment bloqués par le temps. On attend donc tranquillement la ligue des champions qu'on veut aller voir dans un des nombreux sports bar du coin. Malheureusement, sur cinq ou six bars, aucun ne la diffusait ! On est donc finalement revenus pour suivre la fin du match, difficile de se remettre.

Le soir, on le passe tranquillement dans l'atmosphère conviviale de l'auberge, c'est très bien aussi !

Le jeudi, il en fait pas beau non plus, mais on se force à sortir quand même. On prend le métro pour aller au Navy Pier. C'est un quai-parc d'attractions en gros, un centre de loisirs avec de nombreuses offres. C'était assez désert lors de notre passage, mais on a imaginé que ça devait être top un dimanche en été. Ensuite, on a marché le long du lac jusqu'au parc où se trouve la Buckingham Fountain. Elle était très belle... et en maintenance, donc on n'a pas vu les jets. On remonte ensuite jusqu'au Millenium Park que l'on avait beaucoup apprécié, puis on se balade à nouveau dans le Loop, on revoit le Chicago Theater, le City Hall...

Chicago
ChicagoChicago
Chicago

Vendredi, c'est journée shopping ! On se rend à nouveau dans le centre à pieds, mais en longeant le Lincoln Park. On passe par la magnifique Michigan Avenue. Le temps est un peu plus clément par intermittence et on profite un peu mieux de cette journée !

Samedi, on doit prendre le bus vers 17h, direction Niagara Falls, auxquelles on arrive le lendemain à 11h !

Chicago

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Welcome to fabulous Las Vegas ! Le célèbre écriteau nous accueille au paradis du jeu, de la fête et de la démesure ! Première étape, on rend la voiture de location à l'aéroport. Les routes sont bouchées et on se fait quelques frayeurs en rendant la voiture au bord de la panne d'essence ! On va dire que c'était calculé ! Le moins que l'on puise dire c'est que Las Vegas contraste réellement avec ses alentours. Le décor délirant et anthropique de la ville contraste avec les magnifiques paysages montagneux qui l'entourent (la Death Valley notamment). On en vient même à se demander comment une telle ville peut exister comme ça au milieu de nulle part !

1st Day in Fabulous Las Vegas, on arrive le mercredi en fin d'après-midi à notre hôtel dans le quartier français. On aperçoit déjà les répliques plutôt réussies de l'arc de triomphe et de la tour Eiffel. On se repose une heure et c'est parti pour profiter de notre première nuit ici. Nous ne sommes qu'à une dizaine de minutes de marche des principales attractions de la ville. On découvre petit à petit les plus célèbres hôtels : Le Bellagio, Le Ceasars' Palace, Le MGM, L'excalibur...Ils sont plus gigantesques les uns que les autres et chacun essaye de faire son petit show pour montrer sa puissance ! Toutes les 20/30min la fontaine du Bellagio offre un spectacle de jets d'eau illuminés assez joli. L'Excalibur est un hôtel en forme de château fort dessin-animé dans le quartier « New-York New-York », c'est là qu'on joue nos premiers dollars au casino. On est un peu fatigué par la route de l'aprem alors on ne s'attarde pas trop mais c'est suffisant pour que Fofo nous gagne 5$ et des « frozen » (de l'alcool en glace) gratuits. Moi, évidemment rien ! La statue de la liberté, des buildings et au mileu...des montagnes russes gigantesques, c'est juste incroyable ! Une bonne dose d'adrénaline garantie ! On a envie de rester tard dans la nuit tellement l'ambiance nous plait mais on est claqués. On rentre donc à l'hôtel en se disant que le lendemain soir sera cette fois-ci notre soirée...

Las VegasLas Vegas
Las Vegas
Las VegasLas Vegas

2nd Day in Fabulous Las Vegas, on est décidés à surtout sortir le soir ! Le jour, la ville dort : la chaleur est étouffante, il y a peu de monde et le décor sans toutes ses lumières...c'est tout suite moins emballant ! Une chose est sûre, Las Vegas est bien plus jolie lorsqu'elle enfile sa tenue de soirée ! Dans l'après-midi, on visite tout de même les jardins botaniques du Bellagio. C'est pas très grand et c'est artificiel, mais c'est amusant malgré tout. L'hôtel, lui, est immense et évidemment très luxueux. Avec sa piscine fermée, le nôtre à côté passe pour un petit gîte. Rendre ces décors princiers accessibles pour tout le monde, je pense que c'est aussi pour cela que Vegas est aussi spéciale.

Ensuite, on rentre rapidement à l'hôtel pour se mettre en tenue adéquate et on s'alloue tout les 2 une somme à dilapider pour la soirée (50$ chacun). Quitte à jouer au casino à Las Vegas, on s'est dit que le Bellagio (peut-être l'hôtel le plus connu) pourrait faire l'affaire. Le bilan comptable est peu flatteur puisque on a tout perdu (et pas que de ma faute) mais la soirée, dans son ensemble, restera inoubliable. Au final, on sera resté 3/4h dans la salle de jeu du Bellagio. Au début, ça marchait plutôt bien avec 30/40$ de bénéfice puis on sait ce que c'est, après 2 ou 3 gains on perd un peu la tête et on reperd tout dans la foulée ou presque. Je ne vous cache pas que j'ai eu un peu de mal à canaliser la Fofo « cannibale de machines à sous » mais on repart finalement sans trop de dettes. Il faut dire que c'est tentant : c'est vraiment amusant et il y a des machines de jeux partout ! On a notamment testé celles installées directement sur le comptoir d'un bar en sirotant un petit verre. C'est d'ailleurs là que l'on perdu tout nos gains, un petit lien de cause à effet peut-être...

Notre troisième jour à Las Vegas est une journée de transfert comme on dit. On quitte notre hôtel en milieu d'après-midi direction l'aéroport ! Notre vol est prévu à minuit, on passe donc quelques heures à attendre notre départ vers l'Illinois et Chicago ! Notre petite expérience à Las Vegas aura répondu à nos attentes : un maximum de plaisir ! On serait bien restés une nuit supplémentaire où cette fois on aurait gagné un peu d'argent, c'est certain !

Las Vegas
Las Vegas

See comments

Posted on by Fofo et Nico

C'est le départ de San Francisco. On se lève assez tôt, bien aidés une dernière fois par la femme de ménage qui semble trouver drôle de frapper à notre porte à 8h du mat' malgré le « Do not disturb »... Une dernière course à faire puis on prend un petit-déj à la française : croissant et café ! Direction à présent l'agence de location de voiture. Dernière marche émouvante dans les rues en pente de San Francisco, et on est partis ! On a une longue route à faire jusqu'à une petite ville nommée Mammoth Lakes, à l'Est du Yosemite. On arrive le soir, et on découvre avec surprise qu'il y a encore beaucoup de neige à Mammoth ! On découvre aussi toute la protection anti-ours de la ville. Car en effet, une trentaine d'ours vivent dans les limites de la ville de Mammoth. Et leur grand truc, c'est notamment d'ouvrir les voitures pour y chercher de la nourriture. Interdit donc de laisser quoique ce soit qui puisse avoir une quelconque odeur de nourriture dans sa voiture. Les poubelles publiques ressemblent à des coffre-forts. On a des tracts pour savoir quoi faire en cas de rencontre impromptue avec un ours... Bref, on est mis en condition.

Nous dormons dans un motel. Cela signifie que la chambre donne directement sur l'extérieur. Nous avons eu une très mauvaise expérience cette première nuit. En effet, alors que nous croyions qu'elle était verrouillée, la porte s'est ouverte toute seule au beau milieu de la nuit. Quelle frayeur ! On a bondi pour la claquer sans chercher à savoir ce que c'était vraiment, et on a simplement entendu un petit cri comme un sifflement. Bref, dur de dormir après ça !

De San Francisco à Las Vegas

Le lendemain, c'est une véritable tempête de neige qu'on découvre à l'extérieur...! Une fois la tempête un peu calmée (un peu seulement), on essaye d'aller à Bodie, c'est une ville fantôme dans un parc naturel. C'est curieux, car à peine sort-on des limites de Mammoth qu'il fait grand soleil et le paysage est plutôt aride ! Malheureusement, on ne peut pas rentrer dans le parc de Bodie car il faut y entrer avant 15h, et il était... 15h30. Ca n'est pas trop notre journée, pour être francs. Etant donné qu'on a prévu de faire une rando à la journée le lendemain, on décide alors d'aller simplement se promener dans Mammoth avant de rentrer tranquillement. Sur la route, on s'arrête pour observer les paysages magnifiques du grand Mono Lake, somptueux. Puis, on se fait arrêter par le sherrif. Après avoir roulé dans notre angle mort, on ne sait pourquoi, pendant 10 minutes, il se décide enfin à nous demander de nous arrêter le long de la route. Tout ça pour :

« - Hi, Sir.

- Hi, vous êtes français ? Vous visitez ?

- Yes. On a fait quelque chose de mal ?

- Oui. Mais bon, vous ne pourriez pas comprendre. Allez, et profitez de votre séjour. »

On ne s'est pas trop fait prier, mais on était quand même curieux de savoir ce qu'on avait fait...

Le soir, une grande déception nous attend. En effet, on voulait aller au Yosemite le lendemain, qui est à 2h de route de Mammoth, et y randonner à la journée. Seulement voilà, la route de Mammoth au Yosemite est fermée. Il nous faudrait plus de 6h de route pour arriver à y entrer. On est très très déçus, et un peu en colère contre nous-mêmes car on aurait pu le prévoir. On ne verra donc pas le fameux parc, c'est vraiment une grande déception.

De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas

Mais le lendemain, on se dit qu'il faut malgré tout rentabiliser notre séjour au maximum. On a vu sur internet un chemin de randonnée, à priori praticable toute l'année, qui part de la station de ski de Mammoth. Cette dernière est à 10 minutes de notre hôtel. On y monte, là, on nous explique qu'il n'y a pas le chemin en question. On garde notre bonne humeur, et on décide de retenter notre chance avec Bodie. Cette fois-ci, on peut rentrer dans le parc. La route s'avère bientôt correspondre plus à l'appellation chemin de terre, et finit par être barrée. On continue donc à pieds. On arrive à Bodie. C'est complètement isolé du monde. Les paysages alentours sont magnifiques. C'est en fait une ville morte de l'époque des chercheurs d'or qui ont osé s'installer là malgré les conditions climatiques désastreuses. On arpente donc les rues de Bodie avant de se lancer sur le chemin du retour. On fait un détour par un lac, très beau aussi.

De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas

C'est mardi. Le jour du match aller de PSG-Barça. On ne peut pas rater ça. On reste donc à Mammoth jusqu'à midi, heure du match. On va voir ce dernier dans un sports bar où les 5 personnes présentes sont entièrement acquises à la cause de l'équipe catalane. Sacré moment ! On a finalement exulté les derniers et les autres spectateurs nous ont applaudis. C'était une ambiance vraiment sympa. Et puis le foot à la tv américaine, ça n'a pas de prix : « Matoudouiiiii scrores ! »

Sur cet excellent moment, on prend la route pour Ridgecrest. C'est une petite ville à l'entrée de la Death Valley, sans grand intérêt en soi, c'est juste une étape.

Le lendemain, on part donc tôt pour la Death Valley. Il faisait déjà plus chaud à Ridgecrest, ce n'est rien à côté de ce qui nous attend. On roule à travers le désert qui commence à se dessiner, puis on entre dans le parc. Les paysages sont magnifiques. Dans la valley, on est en dessous du niveau de la mer, le plus bas niveau aux Etats-Unis. Cela forme une sorte de cuvette désertique. On a décidé de passer par la petite route toute accidentée, c'est vraiment excitant ! On aperçoit un homme qui descend de la montagne avec son fusil sur l'épaule, le décor est planté. On s'arrête manger à Furnace Creek. Là, on se rend compte qu'on n'est pas bien équipés pour randonner. On est habillés beaucoup trop chaudement, et on a perdu notre gourde de sorte qu'on n'a qu'une bouteille d'eau. On oublie donc la rando de 3h sous 35 degrés sans ombre et sans vent. En revanche, on opte pour de petits arrêts de-ci de-là avec des mini-marches pour aller voir un truc en particulier. Le Zabriskie Point, notamment, était magnifique. Puis on finit par sortir du Park, en direction de Las Vegas !

De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas
De San Francisco à Las Vegas

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Notre mois « californien » se poursuit à San Francisco. Nous y sommes pour 10 jours, le temps de découvrir si cette ville mérite vraiment toutes les éloges qu'on peut lui prêter. Pour en faire le récit, je vais exceptionnellement tenter de vous faire partager notre séjour non pas de manière chronologique mais quartier par quartier. San Francisco est une ville gigantesque (la 2ème plus grande des USA) qui comporte plusieurs quartiers intéressants et très différents. On a donc choisi d'organiser notre séjour de cette manière : chaque jour un quartier et une atmosphère différente.

Et comme il est de convention de garder le meilleur pour la fin démarrons donc par Chinatown. Loin d'être emballés par ce quartier à New-York, on ne le sera pas plus ici. Il existe bien quelques boutiques où l'on peut faire de belles trouvailles pour pas grand chose mais pour le reste...c'est pas particulièrement beau et les odeurs de nourriture ne nous plaisent pas vraiment c'est le moins que l'on puisse dire. Aussitôt arrivés, on a vite voulu repartir ! Le problème c'est que l'on met du temps à sortir de ce long et ennuyeux bourbier. Bref, c'est officiel, Chinatown c'est vraiment pas notre truc !

Passons à un quartier qui fut autrefois le refuge privilégié des hippies de la ville : Haight-Ashbury. Cette héritage est encore parfaitement visible. Des graffitis sur les murs, des maisons colorées et des magasins qui vendent de l'herbe qui aide « à rendre heureux »...évidemment ! L'ensemble est particulier mais assez agréable. Le Bed & Breakfast « The Red Victorian » est le symbole de ce quartier. Sans y rentrer, on a pu apercevoir que le rez de chaussé était rempli d'objets « peace & love », tout est dit... Nous avons mangé dans un restaurant spécialisé dans le porc recommandé sur tripadvisor. Cela semblait un peu miteux au premier abord mais finalement, c'était très bon et le service était sympa.

San Francisco
San FranciscoSan Francisco
San Francisco

Le Financial District est également un quartier que l'on a apprécié. Alors évidemment, il comprend en large majorité des buildings (notamment la célèbre Transamerica Pyramide) mais au milieu on aperçoit des squares et des jardins colorés qui rendent l'ensemble assez réussi et original. Il y a aussi l'Embarcadero de San Francisco qui offre une vue sympa sur Oakland et le Bay Bridge.

North Beach est le quartier italien de la ville. Si San Francisco possède un nombre important d'expatriés français, la ville possède une relation particulière avec l'Italie. Joe DiMaggio peut-être que ce nom vous dit quelque chose. Ce célèbre joueur de Baseball d'origine italienne est souvent cité lorsque l'on évoque le parfait exemple du rêve américain vécu par une famille immigrée. Cet originaire de la région de SF était également le mari de Marilyn Monroe. Et si cela ne suffisait pas à rappeler l'Italie, tout les poteaux de North Beach comportent un liserai tricolore. Forza Italia ! Ce quartier est particulièrement agréable lors des beaux jours : on y trouve des vendeurs de glaces excellents, des cafés en terrasse, le Washington Square ou la gigantesque « Coit tower » qui offre une vue de San Francisco à 360°.. C'est aussi ici que l'on a emprunté le « Cable Car ». Ce tramway parcourt une bonne partie de la ville, il permet de profiter de superbes vues et d'éviter une trop longue marche dans les rues version montagnes russes de SF.

San Francisco
San Francisco
San Francisco

On a également fait le Civic Center. C'est le centre de pouvoir de SF, ses bâtiments administratifs etc... C'est imposant, certains buildings sont jolis. Mais ça reste assez fonctionnel et il n'y a pas de raisons de s'y attarder. Par la sympathique Market Street, on peut rejoindre Union Square.

Union Square donc, c'est une place très jolie, pavée avec des tables et chaises à disposition, et parfois des expos de peintures bizarres. Tout autour, c'est un quartier shopping. Le genre hyper-bondé ! Ce sont surtout des grands magasins de marque : nike, adidas, converse, et même Disney ! On y est entrés devant l'insistance de Fofo. Ils vendent surtout des poupées et des déguisements, rien à notre taille...

Le quartier du « Fisherman's Wharf » est certainement le quartier que l'on a le plus apprécié. Le port de San Francisco est non-seulement très joli mais il est également très animé. Sur le Pier 39 (traduisez quai 39), on aperçoit une cinquantaine d'otaries qui se prélassent sur une sorte de ponton. Fofo se choisit un super t-shirt des Yankees dans l'une des boutiques sur le quai. Une balade le long du port nous a aussi offert une belle vue de la célèbre prison d'Alcatraz.

San Francisco
San Francisco
San Francisco
San Francisco

Et puis, il y a eu la journée « Golden Gate Bridge ». L'objectif de départ était de traverser le pont en bus pour rejoindre la petite ville de Sausalito. Sur le chemin, on tombe par hasard sur un match de Football Américain de niveau Lycée on suppose. On se dit qu'on n'aura pas forcément d'autres occasions de voir un match de foot US (la saison professionnelle est terminée depuis 2 mois) et l'entrée n'est que de 10$. On a assisté à un vrai sports-show à l'américaine : une belle ambiance et des joueurs qui passent leur temps à danser dans tous les sens ou chambrer l'adversaire. C'était un super moment ! Il nous reste une longue marche à effectuer pour rejoindre le Golden Gate Bridge. On traverse tout le quartier de Marina. C'est un quartier le long de la baie, fait pour se divertir les weekends surtout. Beaucoup de gens promènent leur chien. Il y a également des machines de training à disposition, des loueurs de vélo etc... Plus on approche du pont, plus ce grand édifice nous impressionne. Il est vraiment magnifique ! On traverse ensuite un édifice, le arts Center, où ils semblent avoir essayé de reproduire une architecture greco-romaine dans toute sa splendeur. C'est juste à côté d'une université. C'est beau et vraiment horsdu commun. On passe enfin par le parc national du « Présidio ». Après avoir beaucoup marché, et un peu désespéré de trouver notre bus, on finit par chance par arriver au golden gate bridge tourist center, bien caché il faut dire ! Cependant, on se rend compte (un peu tard) que les horaires de bus pouvant nous amener à Sausalito nous compliqueraient trop la vie. En effet, on était dimanche et les horaires weekend, c'est pas leur truc. Tant pis, on profite de la vue d'ensemble du pont que nous offre le Vista Point aux abords du pont et on en prend déjà plein les yeux !

Enfin, nous avons aimé le quartier de Nob Hill, où nous logions. C'est un quartier surtout résidentiel mais à distance correcte de tout. Il y avait également beaucoup de restaurants sympas, surtout de breakfast où Fofo s'est régalé avec les pancakes ! Il y avait également dans ce quartier la somptueuse Grace Cathedral.

San Francisco
San Francisco

See comments

Posted on by Fofo et Nico

Notre location de voiture prend effet à 16h le 14 mars. On doit se rendre à l'aéroport pour la récupérer. On a chacun un peu d'appréhension à l'idée de se remettre à conduire dans un pays étranger ! Finalement, comme j'ai déjà conduit une automatique, je me lance la première. On a pris un GPS en option. Notre but est de faire toute la route 1 (la route longeant quasiment toute la côte californienne) en nous arrêtant dans les endroits dignes d'intérêt. On a prévu cinq jours pour remonter jusqu'à San Francisco, ce qui est large !

Notre première destination est Solvang. C'est un village créé par des Danois qui ont voulu recréer l'atmosphère de leur pays. Ainsi, l'architecture est danoise, les magasins proposent des spécialités danoises etc... C'est ce qui est formidable aux USA, ils ont beaucoup de « reproductions » comme cela, notamment les chinatown dans les grandes villes ! Bref, Solvang est très joli, mais pas bien grand non plus. On prend une limonade « large » dans un café, large étant un euphémisme à mon goût...

Direction ensuite le petit bled de Los Alamos. Si vous le cherchez sur google Maps, il vous faudra zoomer très très fort pour l'apercevoir ! C'était une suggestion du Guide du Routard de Californie, qui émettait même l'idée d'y faire escale pour la nuit. On y arrive assez vite et là, nous a surtout pris l'envie de rire. Aucun intérêt ! Vraiment aucun si ce n'est de voir à quoi peut ressembler un « hameau » américain. Quelques maisons toute moches, un restaurant (« chez Charlie », on a quand même hésité pour le symbole^^) dont on se demande où il trouve sa clientèle, et un motel à l'air vraiment miteux. On ne sort même pas de la voiture. Ca aurait pu être attrayant si ça avait été coquet, mais ce n'était pas le cas ! On reprend donc la voiture (entre temps c'est Nico qui a repris le volant !) et on se dirige vers Buellton, où se trouve notre hôtel. On passe alors devant une indication « Lake Cachuma » et on décide de s'y rendre. En suivant les indications, on arrive sur un camping désert, et au bout, on peut apercevoir le somptueux Lake Cachuma. C'est en voyant l'indication « Ne faites pas entrer en contact votre corps avec le lac » que je me souviens avoir lu dans le guide du routard que c'est une réserve indienne et que le lac est sacré pour eux. Le paysage est vraiment désert, et c'est magnifique. On repart pour cette fois-ci se rendre définitivement à Buellton dans notre hôtel.

California State Route 1
California State Route 1

Le lendemain, c'est une magnifique journée en perspective. Après un petit-déjeuner très copieux, nous prenons la direction de San Luis Obispo, une ville très touristique. On met un peu de temps à trouver un parking, puis on se promène tranquillement sous un grand soleil. Il y a de nombreuses petites placettes où l'on peut déjeuner ou prendre un café, c'est très agréable. Nous avons décidé de visiter la chose la plus connue à SLO : sa mission. C'est une structure religieuse pionnière destinée à répandre le catholicisme en gros lorsque les premiers colons sont arrivés. Les lieux sont très beaux, en pierre blanche, très calmes et verdoyants ! On entre dans l'église et avec stupeur, on découvre que le prêtre s’apprête à commencer son office. On a quelques minutes pour décider, on reste finalement assis au dernier rang. On n'a pas tout compris à l'office mais on a passé un moment agréable et unique dans notre voyage. D'autant plus qu'il y avait deux rangs devant nous un SDF endormi sur un banc qui ronflait on ne peut plus fort ! Le pauvre s'est fait prié de sortir au moment de la communion... On se balade encore un peu en sortant de cette mission, puis on mange un morceaux, et on est repartis ! Direction Morro Bay et son port de pêche / plaisance. C'est un endroit avec beaucoup de charme, un peu hors du temps. Il faut descendre des escaliers pour arriver dans la zone du port, et tout y semble calme. En communion avec la nature aussi : les otaries harcèlent les bateaux présents pour avoir droit à de la nourriture, on imagine. Les écureuils s'approchent de nous dès qu'on s’assoit sur un banc, à la limite de toucher nos pieds, sûrement également pour avoir un truc à manger. Et les mouettes semblent considérer cet espace comme le leur... Bref, un endroit très sympa, que nous recommandons fortement ! On a en plus vue sur le Morro Rock, un espèce de mont au milieu de la mer, à la St Michel mais en plus rond et désert.

La dernière étape de la journée est le Hearst Castle. C'est une espèce de manoir érigé par un homme très riche qui a eu un moment de folie niveau décoration... On découvre sur place qu'il nous faut attendre deux heures avant la prochaine visite guidée, et que le prix pour y accéder est exorbitant. On décide donc d'y renoncer. On va à notre hôtel tout proche déposer nos affaires, puis, après un tour sur internet, on reprend la voiture pour aller chercher un endroit d'où l'on peut observer des éléphants de mer. Naturellement, on le rate et on arrive beaucoup trop loin. Ce qui fait que l'on est sur la route quand on décide de s'arrêter pour observer tranquillement le coucher de soleil. Puis on finit par trouver nos éléphants de mer. Ce sont des bêtes très drôles, très expressives ! Et avec une façon de se mouvoir assez ridicule mais tout cela est très plaisant à observer ! Nous avons ensuite prévu de dîner dans un petit café à Cambria, une petite ville pas loin. Un café recommandé sur internet, et qui s'avère fermé. On va donc à l'enseigne d'à côté qui fait de très bon...burgers, pour changer ! C'était donc une magnifique journée...

California State Route 1
California State Route 1

Le troisième jour de notre périple, c'est le moment où la route est clairement la plus belle. On est sur le flanc de la montagne et on suit la côte, un pur moment de bonheur ! On va mettre une vidéo sur fb tournée sur cette route. On conduit comme ça jusqu'à la baie le Carmel. C'est une petite ville destinée aux vacanciers. On est assez déçus, cela se résume à une (belle) plage, des résidences secondaires et un centre commercial. Il faut y passer, rien de plus. On se rend donc à Monterrey, un endroit où nous avons prévu de passer trois nuits.

Une belle image de la côte avant la petite vidéo sur fb :)

Une belle image de la côte avant la petite vidéo sur fb :)

C'est dimanche. On reste tranquilles le matin, puis on va visiter le centre-ville de Monterrey. Il y a un fisherman's wharf : un quai hyper-touristique avec tout ce qui va avec : magasins et restaurants. On prend à emporter un gobelet de « Clam Chowder », la spécialité de Monterrey. C'est à base de fruits de mer et de pomme de terre, le tout dans une épaisse crème indéterminée. C'est bon, sans plus... On va ensuite dans le centre-ville de Monterrey, assez limité. C'est sympathique Monterrey, mais on se dit rapidement qu'on a prévu beaucoup trop de temps pour cette étape ! On a vite fait le tour... C'est un endroit surtout fait pour des vacances repos sur la plage. Et en plus il fait plus froid que dans le Sud ! Pour terminer la journée, on va donc vadrouiller sur la côte un peu plus sauvage, un beau moment !

California State Route 1
California State Route 1

Le lundi, on ne se laisse donc pas abattre, et après quelques recherches sur internet, on décide de se rendre au Pinnacles National Monument, qui est en fait un parc naturel. On lit également que, attention, il peut faire chaud et qu'il faut beaucoup boire. On se dit que ça va, on n'est pas en été ! On y va donc confiants, avec notre petite gourde d'eau et nos pique-niques. A route est longue pour y parvenir, et c'est l'heure du déjeuner quand on arrive. On pique-nique donc tout de suite avant de se lancer. On choisit un « trail » au hasard et c'est parti ! L'endroit est magnifique... Pour un passioné de géologie, ça doit être le paradis avec toutes ces roches en forme bizarre ! En revanche, on a une drôle de surprise. Il fait très chaud, c'est un four là-dedans ! Ce doit être les pierres qui font ça, mais on finit la gourde très vite. On ne sait pas jusqu'où on est allés dans le trail, mais on décide de faire demi-tour quelques temps après. Une mesure raisonnable sur ce coup-là ! Le temps de rentrer, c'est déjà la fin de l'après-midi.

California State Route 1

Le mardi, et pour la troisième fois à Monterrey, on loupe l'heure petit-déjeuner de l'hôtel. On part pour San Francisco, où l'on va rendre la voiture. La route est assez longue, toujours jolie mais moins fantastique que l'étape précédente. Je finis par m'endormir et me réveille alors que j'ai bien senti la voiture prendre une pente bien raide vers le bas, ça soulève le coeur, bienvenue dans les rues de San Francisco !

See comments

Posted on by Fofo et Nico

On arrive à Santa Barbara en milieu d'après-midi. A peine sortis du bus, on aperçoit déjà notre auberge à quelques minutes de marche seulement. Avec des sacs à dos qui s'alourdissent au fur et à mesure du voyage, c'est loin d'être un luxe. On s'installe donc rapidement dans le « Santa Barbara tourist hostel ». L'auberge semble quasi-pleine avec beaucoup de touristes evidemment : des allemands, des slovaques, des canadiens, des visiteurs des 4 coins du monde! Il faut dire que l'établissement ne se situe qu'à 2 minutes de la plage, un avantage non-négligeable n'est-ce pas?! On ne se fait pas prier : petite balade en direction des plages de santa barbara sous un soleil éclatant ! Le paysage ressemble tout à fait à ce qu'on pouvait imaginer : des parties de beach volley sur la plage, des palmiers, des sportifs en vélo ou qui effectuent leur jogging sous le soleil...bref un vrai cadre paradisiaque ! Là-dessus, Santa Barbara est largement conforme à nos attentes. Le soir, on mange mexicain. Et oui, une nouvelle fois! C'est plutôt bon et pas cher alors on en profite. Par contre c'est très (trop?) généreux, impossible de finir un plat jusqu'ici. On aura eu un peu moins de mal à finir de très bonnes marguarita en revanche...

Deuxième jour à Santa Barbara, on démarre avec un petit footing le long de la baie. On essaie de se fondre dans la masse comme bien souvent en fait ! Peut-être la peur qu'on nous prenne pour des touristes. Sur ce point, notre pâle bronzage nous trahit un peu, surtout fofo...ce qui va très rapidement changer. L'après-midi, on loue des kayaks afin d'aller faire un petit tour en mer. Les perspectives sont différentes mais c'est tout aussi magnifique ! Pour couronner le tout, des otaries viennent nous passer le bonjour tout près de notre embarcation, une belle surprise !

Santa Barbara
Santa Barbara
Santa Barbara

Troisième jour à Santa Barbara, une nouvelle fois, c'est une journée sportive qui s'annonce ! Cette fois-ci, on loue des vélos pour la demi-journée. On prévoit de faire une randonnée de 35km dans Santa Barbara et ses alentours. On est épatés par les paysages qui se succèdent et du coup on s'arrête régulièrement pour prendre des photos ! La balade en vélo est le moyen parfait pour découvrir une ville comme celle-ci, on découvre les recoins les plus jolis, on peut pique niquer en route et en plus on a roulé sur une bande cyclable pratiquement tout du long, c'est sécurisant. Par contre, ça demande un bel effort physique surtout dans les montées ! Fofo a eu les muscles qui piquaient un peu dans certaines d'entre elles! En tout cas, c'était vraiment génial ! Peut-être une des activités que l'on a le plus apprécié depuis le début, comme quoi parfois c'est tout simple. Après 3h30 de randonnée, on rend les vélos bien satisfaits de notre petite escapade. Pour faire passer tout ça, on se prend un petit milk-shake et on va tranquilement se détendre quelques heures sur la plage. La bella vita...

Notre départ de Santa Barbara s'effectue avec une petite appréhension : est-il possible qu'un jour dans notre vie on retrouve un endroit aussi paradisiaque que celui-là?! C'est sur le ton de l'humour bien sûr mais c'est pour souligner à quel point ce court séjour aura été agréable. Dernière étape : on se rend à l'aéroport récupérer la voiture que l'on empruntera sur le trajet nous menant à San Francisco. La célèbre route n°1 nous attend !

Santa Barbara
Santa Barbara
Santa Barbara

See comments

1 2 3 > >>

Recent posts

Hosted by Overblog